Brûlage végétaux - INTERDIT

Au-delà des possibles troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée, ainsi que des risques d'incendies, le brûlage à l'air libre émet de nombreux polluants en qualité importante dont les particules, qui véhiculent des composés cancérigènes.

En outre la toxicité des substances émises peut être accrue quand sont associés d'autres déchets comme des plastiques ou des bois traités.

L'utilisation et la vente d'équipements et d'incinérateurs de jardins est interdite.

50 kg de déchets verts brulés c'est :

  • 6000 kms parcouris par une voiture diesel récente ou 18400 par un voiture essence
  • 3 mois de chauffage d'un pavillon avec une chaudière fioul
  • plus de 100 trajets : aller-retour selon le véhicule pour rejoindre une déchèterie située à 20 km

L'entretien du jardin pour un particulier génère des déchets verts que l'on estime en moyenne en France à 160 kilos par persoone et par an. Pour s'en débarasser, 9% des foyers les brûlent, ce qui représente près d'un milion de tonnes de déchats verts brûlés à l'air libre. Cette combustion est peu performante et pollue d'autant plus que les végétaux sont humides.

SANCTION :

Brûler les déchets verts vous expose à une contravention de 750 euros (art. R541-78, du 14 du code de l'environnement)

Ne brûlez plus vos déchets verts, valorisez les !

Le compostage domestique

Tontes de pelouse et feuillags peuvent être mélangés avec vos restes de repas et épluchures de légumes... pour se transformer  en amendement de qualité pour vos plantes.

Le broyage et le paillage

Petits et gros branchages broyés constituent un excellent paillis pour le jardin et le potager. Le paillage conserve l'humidité des sols et évite la pousse des mauvaises herbes.

La déchèterie

Vous pouvez y déposer vos déchets verts : ils seront valorisés